Volet ENVIRONNEMENTAL
La Garrigue, la Mosson, le Patrimoine, la littérature ...

LA GARRIGUE

Ce mot garrigue qui nous intéresse tant définit à la fois une végétation, un paysage et un espace. Le terme de garrigue, qualifie les espaces du bas Languedoc, une formation végétale hérité d’une longue tradition d’utilisation de l’espace, entre élevage et exploitation du bois.Les plantes cultivées sont traditionnellement des plantes résistantes comme l'olivier, l'arbre caractéristique du climat méditerranéen, la vigne et le blé.La vigne : cette monoculture qui commande la vie de tout le pays et qui couvre le quart de la surface agricole ( près de 400 000 hectares ). La végétation est généralement maigre, souvent des  formations arbustives; sur un sol siliceux, le maquis, dense, avec le pin, l'yeuse *, les lentisques *, les bruyères; la garrigue sur sol calcaire, plus clairsemée, avec des arbustes , des chênes kermès; sur les sols meubles, la garrigue à romarin, piquetée de thym, de lavande. 

* l'Yeuse: chêne vert.

* Lentisque : petit arbuste de Méditerranée proche du Pistachier 

Les garrigues sont tout un paysage, présent et positif dans l’imaginaire collectif, mais qui tend à disparaître rapidement sans que l’on y prête attention.

Texte : Les Ecologistes de l'Euzière.

"Le territoire des garrigues, Le projet garrigue. contact : site web http://www.euziere.org/

Erable de Montpellier
Erable de Montpellier
Potentille Printanière
Potentille Printanière
Image garrigue
Image garrigue
Baguenaudier
Baguenaudier
Grémil Ligneux
Grémil Ligneux

Photos : Groupe local "Grand Montpellier". contact : site web  http://herault.lpo.fr/

Faucon Crécerelle
Faucon Crécerelle
Perdrix rouge
Perdrix rouge
Tarier Pâtre mâle
Tarier Pâtre mâle
Tourterelle des bois
Tourterelle des bois
Pie Grièche à Tête Rousse
Pie Grièche à Tête Rousse

Photos : Groupe local "Grand Montpellier". contact : site web  http://herault.lpo.fr/

Sorbier domestique
Sorbier domestique
Azerolier
Azerolier
Cerisier de Sainte Lucie
Cerisier de Sainte Lucie
Pistachier vrai
Pistachier vrai
Cognassier
Cognassier

Photos : Garrigue gourmande. contact : site web http://garrigue-gourmande.fr/

Baie du Cade
Baie du Cade

Très répandu dans la garrigue, le Cade est un arbre fruit du Genévrier dont on extrait une huile essentielle de bois de Cade qui possède des vertus cicatrisantes, appréciées comme antiseptique et désinfectant. La distillerie des Cévennes à Cardet est la seule dans le département de l'Hérault. http://www.distilleriedescevennes.com/fr/

Trois espèces de Genévrier poussent dans la garrigue et sur les coteaux exposés au soleil : Le genévrier de Phénicle, le Genévrier commun, le Genévrier oxycèdre.  Son bois est très dur, son fruit très doux est apprécié en cuisine.

...............................................................................................................................................................

INFOS : Lors de vos balades , vous croisez des centaines d'espèces végétales. Les sites indiqués ci-dessous vont vous sensibiliser à la diversité de la flore et vous aider à reconnaitre quelques espèces.

 

                                                                          - La botanique pour tous                       -  La garrigue botanique                              -  La Flore en images

                                                                  - Fleurs de Garrigue                           -  Fleurs des champs               -                        - Identifier une variété de fleur

Paysages de Garrigue

Capitelle

Ou bories, sont maçonnées sans mortier. Elles montrent un système de "fausse voûte" très original.

Lavogne

Ces mares-abreuvoirs bâties par les bergers sont très utiles sur les plateaux calcaires ou l'eau de surface est absente

Dolmen

Constructions des habitants néolithiques des garrigues. Les dolmens sont des sépultures collectives.

Muret de pierre sèche

Les pierres éliminées des cultures par les paysans ont servi à la construction de murets, sans mortier.


LA Mosson

La rivière Mosson
La rivière Mosson

Petit fleuve têtu et discret,

la Mosson est capable d'être une terrible furie lors de ses crues. Malgré son parcours urbain, elle est restée assez sauvage et méconnue.
Pourtant, elle renferme une biodiversité parfois fragilisée par la main maladroite de l'homme. Une immersion au sein de cet écosystème nous incite à mieux la connaître.
Notamment, la ripisylve qui est un boisement de bordure de rivière, potentiellement colonisé par des espèces recherchant la proximité et la fraîcheur de l'eau, et dont il
n’existe pas vraiment de déclinaison "méditerranéenne". Cette zone  est primordiale pour l’équilibre des cours d’eau et joue de multiples rôles : filtre pour les polluants,
régulation des crues, rechargement des nappes, stabilisation des berges, corridor biologique, habitats naturels… Texte et photo: Conseil Général de l'Hérault.
Contact : site web : http://www.herault.fr/environnement/

Le patrimoine

Juvignac : Le château de Fourques.

Lise Fons-Vincent est à la tête du seul domaine viticole de la commune. La viticultrice exploite 2000 ha de vignes en AOC Saint Georges d'Orques répartis sur les communes de Juvignac, Saint Georges d'Orques, Pignan et Laverune. Elle à droit au label Sud de France créer par la Région. Cela représente 200 000 pieds de vigne  à traiter, de 2 à 3000 hectolitres de vin suivant les années, et 50 à 70 000 bouteilles. L’exploitante a reçu de nombreux prix pour la qualité de ses vins, cités notamment dans le Guide Hachette et proposés dans de nombreux restaurants régionaux et parisiens. Lise s'implique régulièrement pour faire connaître ses produits lors des marchés du terroir ou des manifestations festives sur la commune  et son stand est souvent visité par des connaisseurs mais surtout par des consommateurs adeptes  de l'oenotourisme. Contact : http://www.chateaudefourques.com.

La Littérature

JUVIGNAC, UNE VILLE PEU COMMUNE

De Celleneuve à Saint-Georges d’Orques et de la Paillade aux confins de Lavérune, en passant par le château de la Mosson, ce livre explore le passé et l’évolution spectaculaire de Juvignac et de ses alentours.
On apprend ainsi que nos lointains ancêtres occupaient déjà les lieux au néolithique et qu’au Moyen Âge, le fisc de Juvignac englobait l’actuelle commune de Montpellier avant que cette dernière ne s’en détache en 985. On assiste aussi, par exemple, à la guéguerre qui opposa Celleneuve et Juvignac au XIXe siècle.
Au fil des pages, on retrouve les diverses activités qui ont animé la commune au cours des siècles passés, comme l’exploitation de carrières, la fabrication de tuiles, de noir animal ou d’indiennes, le thermalisme, l’industrie de la lessive dont les bugadières peuplaient été comme hiver les bords de la Mosson…
L’auteur nous entraîne, à travers chemins et ruisseaux, dans la riche garrigue juvignacoise et dans les vignobles au cœur desquels se blottissent mas et châteaux. On rencontre au passage les vestiges du chemin de fer qui traversait la commune au siècle dernier.
Des parallèles avant-après permettent au lecteur de visualiser d‘un seul coup d’œil l’évolution des sites. Ajoutez à cela le talent de conteur et l’humour de Roland Jolivet et voilà une lecture captivante en perspective ! Contact : http://www.rolandjolivet.com/